Echecs

Historique des echecs

On trouve les premiers témoignages parlant des Echecs au XIème siècle. On suppose que les Echecs sont issus des Indes (Vème siècle), avant de pénétrer en Iran au VIème siècle. Ils furent ensuite joués par les Arabes qui l'introduirent ensuite en Afrique du Nord et en Espagne. Les règles ont été modifiées jusquau XVIème siècle.

Le matériel pour les echecs

Un plateau de jeu de 64 cases blanches et noires (8 cases sur chaque côté) et 32 pièces dont 16 blanches et 16 noires (1 roi, 1 dame, 2 fous, 2 cavaliers, 2 tours et 8 pions dans chacune des deux couleurs).

Le but

Il s'agit pour le joueur de mettre le roi de son adversaire "Echec et Mat", c'est à dire de le prendre pour prisonnier.

Les préparatifs de jeu

Le plateau est disposé de telle sorte que chaque joueur ait à sa droite la case angulaire blanche. On tire au sort pour savoir qui aura les pièces blanches. Chaque joueur dispose ses pièces comme indiqué. Toutes les pièces de même aspect se font vis à ; vis et les dames occupent toujours en début de jeu une case de leur couleur.
La configuration de départ est exposée;e ci -dessous.

Sur la représentation ci-dessus, les pions noirs occupent la ligne 7, les tours noires occupent les cases A8 et H8, les cavaliers les cases B8 et G8, les cavaliers les cases C8 et F8, le roi la case D8 et la dame la case E8.

La règle des echecs

Le joueur qui possède les pièces blanches entame la partie.

La marche des pièces est la suivante :

  • le Roi ne peut avancer que d'une seule case à la fois dans n'importe quelle direction; à titre d'exception, un roi ne peut jamais se trouver à côté du roi adverse,

  • La Dame avance dans n'importe quelle direction, d'autant de cases qu'elle le désire mais ne peut pas survoler. Le survol est uniquement réservé; aux cavaliers.

  • La tour avance en avant, en arrière ou sur le côté, en ligne droite sur les cases parallèles
  • Le fou avance ou recule sur les diagonales.

  • Le Cavalier avance d'une case (en ligne droite comme le fait une Tour) puis une autre case comme le fait un Fou (diagonale).

Cette pièce est la seule à posséder la faculté de pouvoir "survoler" toute autre pièce.

  • Les Pions avancent verticalement toujours en avantet d'une case.

A titre d'exception, les pions peuvent avancer de 1 ou de 2 cases lorsqu'ils sont encore sur leur point de départ.

Pour prendre une autre pièce, ils vont diagonalement en avant à droite ou à gauche

Ce cas représente une exception : le pion, en effet, ne se déplace pas d'une case en avant comme dans le cas généralement énoncé. Si un pion arrive à la huitième case verticale, il ne peut pas rester Pion et doit se transformer en une pièce tel que l'aura décidé le joueur, Dame, Tour, Fou ou Cavalier.

Les pièces prennent conformément à leur marche, à l'exception des pions qui prennent tel qu'exposé auparavant en diagonale et en avant). Si une pièce se déplace sur la case o๠se trouve déjà une case adverse, alors le joueur qui fait le mouvement retire la pièce adverse de l'échiquier et la pose sur la table devant lui.

A noter quelques précisions de jeu :

  • Si les pièces sont mal rangées, le joueur qui s'en aperçoit peut faire rectifier cette irrégularité avant de jouer son quatrième coup,
  • Si un pion ou une pièce a été oubliée en début de partie, il sera au choix de l'adversaire d'arrêter la partie ou de la continuer en remettant la pièce oubliée à sa case de départ,
  • Celui qui dispose des pièces blanches entame la partie. Si un joueur a touché une pièce, il est dans l'obligation de la jouer à moins qu'il n'ait dit en la touchant "j'adoube".
  • Une fois que le joueur a posé sa pièce à un autre emplacement, il ne peut plus modifier son choix
  • Chaque pion a le privilège de pouvoir avancer de deux cases lorsqu'il est joué pour la première fois,
  • Si un joueur conduit un Pion à sa huitième case, on remplace ce Pion par toute autre pièce sauf un Pion ou un roi, selon sa propre convenance.

Certains termes sont importants à connaà®tre :

  • Echec : position du roi quand il est directement menacé par une pièce adverse. Le joueur qui menace directement le Roi de son adversaire déclare donc à son adversaire "Echec au Roi". L'adversaire est alors obligé soit de bouger son Roi, soit de prendre la pièce qui le menace soit d'interposer une de ses pièces sur la ligne de prise,
  • Mat : le Roi est échec et mat quand on ne peut éviter qu'il soit pris,
  • Opposition : position du Roi quand il est situé perpendiculairement ou parallèlement à l'autre Roi sur la même ligne, séparé uniquement d'une seule case : un Roi ne peut jamais être sur une case contigüe à celle d'un autre Roi,
  • Le roque : le roque s'effectue avec un Roi et une Tour de même couleur. Le Roi en roquant ne doit sauter que deux cases, c'est à dire que la Tour avec laquelle il roque, se mettra sur la case attenante horizontalement immédiatement à celle du Roi et celui-ci, sautant par-dessus, se placera de l'autre côté de la Tour. Le Roi ne peut pas roquer si les cases entre lui et la tour ne sont pas libres, s'il a déjà joué, s'il a essuyé un échec en passant ou si la Tour a déjà quitté sa place avant d'y revenir.

Vous trouverez ici un résumé de la règle des Echecs.

Bien d'autres conditions de jeu existent ou règlementations existent, mais la règle exposée ici n'est délibérément pas exhaustive pour que vous puissiez jouer simplement mais correctement. Cette règle reste néanmoins amplement suffisante pour jouer aux Echecs. Néanmoins, si vous désirez prendre part à des tournois ou à des compétitions, je vous conseille de vous référer à la règle officielle de l'association française des Echecs.

La fin des echecs

Le joueur qui fait mat gagne la partie. Le roi est échec et mat quand on ne peut pas éviter qu'il soit pris.

Le décompte des points

-

Les trucs de jeu

-



Découvrez également des clubs de jeux près de chez vous qui pratiquent ou recherchez des joueurs qui veulent échanger avec vous

Le Salon du jeu de Cannes est devenu un événement incontournable, il est vrai organisé par des passionnés du jeu depuis longtemps, notamment des auteurs de jeu. Depuis quelques années, ce salon a su s'imposer et fait la part belle au jeu !!! A découvrir absolument.

"Pratiquer le Jeu un art populaire" est un livre à découvrir absolument pour ceux qui s'intéressent à la pédagogie par le jeu.